Trek au Népal

Ce royaume du trek entre mystère et émerveillement…

MUNDOVISIO vous invite à découvrir le Népal, ce pays aux saveurs envoûtantes au cœur de l’Himalaya. Ce paradis du trek saura se faire apprécier autant par ceux et celles qui sont animés par des envies de découverte des modes de vies locaux que par les sportifs à la recherche d’un challenge. Quelles que soient vos envies, un trek au Népal vous amènera dans des lieux mythiques et à la rencontre de cultures ancestrales pour un dépaysement total.

  • Le mont Everest (Sagarmatha), trek au Népal

    Mont Everest, Népal

  • Porteur lors d'un trek au Népal

    Porteur sur un sentier de trek au Népal

  • Yak à Manang, trek au Népal

    Yak à Manang au Népal

Un trek au Népal est le meilleur moyen de découvrir ce pays, véritable carrefour civilisationnel et culturel aux confluences de deux religions. Vous pourrez vous balader à travers les ruelles aux innombrables temples des cités royales de Bhaktapur et de Patan ou de la trépidante Katmandou. Vous pourrez aussi profiter d’un trek au Népal pour partir à la rencontre des ethnies sherpa, gurung ou tamang. Les plus aventureux s’élanceront pour des marches plus longues et engagées leur permettant de se rendre dans des lieux époustouflants en direction des sommets. Les Annapurnas, le Langtang, le Mustang ou encore la région de l’Everest représentent un terrains de jeux fantastiques pour pratiquer la marche à pied. Vous serez à coup sûr sous le charme et prêt à partir faire un trek au Népal.

MUNDOVISIO a le plaisir de vous proposer des programmes dans chacune des régions de ce haut-lieu du trek vous assurant à coup sûr de trouver le trek au Népal de vos rêves.

Trek au Népal

Ce royaume du trek, entre mystère et émerveillement…

MUNDOVISIO vous invite à découvrir le Népal, ce pays aux saveurs envoûtantes au cœur de l’Himalaya. Ce paradis du trek saura se faire apprécier autant par ceux et celles qui sont animés par des envies de découverte des modes de vies locaux que par les sportifs à la recherche d’un challenge. Quelles que soient vos envies, un trek au Népal vous amènera dans des lieux mythiques et à la rencontre de cultures ancestrales pour un dépaysement total.

voyage everest népal

LA HAUTE ROUTE VERS L’EVEREST

 • 15 jours • CHF 2’299.-

Ce trek de la haute route vers l’Everest vous emmène au plus profond du pays Sherpa, dans les vallées du massif du Khumbu jusqu’au camp de base de l’Everest. La haute route vers l’Everest emprunte une partie de la voie traditionnelle en direction de l’Everest puis bifurque vers des vallées plus isolées qui regorgent de trésors naturels cachés dont les Lac de Gokyo. Pour passer d’une vallée à l’autre, des cols à plus de 5’000m permettent de se faufiler entre le pics enneigés…

VOIR CE TREK
trek népal vallée katmandou

AUTOUR DE LA VALLÉE DE KATMANDOU

• 6 jours • CHF 499.-

Un trek unique à travers forêts, rizières et villages traditionnels à la découverte de la vallée de Katmandou et de la cité royale d’antan de Bhaktapur tout en profitant de points de vue exceptionnels sur les montagnes himalayennes. Entourée de collines couvertes de forêts, Nagarkot offre une superbe vue sur les grands sommets de l’Himalaya népalais comme le Manaslu, le mont Ganesh. L’Everest apparaît même lorsque la visibilité est particulièrement claire…

VOIR CE TREK
trek nepal vallée langtang

LE TREK DE LA VALLÉE DU LANGTANG

 • 9 jours • CHF 899.-

Le trek de la vallée du Langtang est une belle randonnée au cœur d’une vallée bordée par les glaciers et les massifs enneigés. La vallée du Langtang se situe au sein du parc national du même nom et forme la frontière avec le Tibet. Culturellement, vous ressentirez dans cette région une forte influence tibétaine au contact des tribus tamang qui ont initialement colonisé la région…

VOIR CE TREK

trek népal mardi himal

LE TREK DU MARDI HIMAL BASE CAMP

 • 9 jours • CHF 849.-

Le trek du Mardi Himal Base Camp prend la forme d’une randonnée de 8 jours dans les contreforts des colosses himalayens avec en point de mire le Mardi Himal, sommet de 5’587m situé sur le versant méridional du Machhapuchhre (Fishtail). Vous pourrez admirer tant la vallée de Pokhara, le Machhapuchhre, le Hiunchuli, le Dhaulagiri que les Annapurnas…

VOIR CE TREK

trek népal lac gosainkund

LE TREK DES LACS SACRÉS DE GOSAINKUND

 • 13 jours • CHF 1’299.-

Le trek des lacs sacrés de Gosainkund dans la région du Langtang est une incroyable aventure combinant des paysages exceptionnels et des rencontres avec les populations locales. Vous pourrez vous imprégner des riches traditions hindouistes sur le site des lacs sacrés de Gosainkund tout en découvrant un région dont la culture est fortement marquée par la proximité avec Tibet voisin…

VOIR CE TREK
trek népal helambu

LE TREK DE L’HELAMBU

 • 8 jours • CHF 799.-

Le trek de l’Helambu est une randonnée ouverte à toutes et tous. Ce programme de 8 jours est relativement facile comme tenu de sa basse altitude et du faible dénivelé. Bien qu’étant aux abords de Katmandou, la région de l’Helambu est riche tant culturellement que pour sa faune et sa flore. Le dépaysement est assuré avec notamment la culture Yolmo, l’ethnie des hauts montagnards de la région, l’environnement…

VOIR CE TREK
trek népal terrasse annapurnas poon hill

LA TERRASSE DES ANNAPURNAS

 • 8 jours • CHF 599.-

Ce trek constitue une randonnée incontournable dans la région des Annapurnas. Vous serez immergés au cœur des Annapurnas et de ses paysages époustouflants. Lors de ce trek, vous aurez l’occasion d’explorer des forêts de rhododendrons et de chênes. L’objectif principal est le balcon des Annapurnas, Poon Hill d’où vous aurez une vue imprenable sur le mont Machhapuchhre, le Dhaulagiri et les Annapurnas…

VOIR CE TREK
trek népal découverte annapurnas

À LA DÉCOUVERTE DES ANNAPURNAS

• 6 jours • CHF 499.-

Ce trek est abordable sans préparation particulière et permet de découvrir la région des Annapurnas en quelques jours seulement, qu’on soit débutant ou marcheur confirmé. Vous explorerez les villages des contreforts du massif des Annapurnas, notamment ceux de l’ethnie Gurung…

VOIR CE TREK
trek népal tour annapurnas thorong-la

LE TOUR DES ANNAPURNAS

 • 14 jours • CHF 1’399.-

Le tour des Annapurnas vous offre la chance de vous rapprocher au plus près de sommets mythiques et de conquérir l’un des plus fameux cols de la région: le col du Thorong-La, situé à 5’416 mètres d’altitude. Des rizières aux hautes vallées, des forêts luxuriantes aux déserts d’altitude, ce trek vous emmène dans une infinie variété de paysages et vous promet des points de vue spectaculaires sur les Annapurnas, le Manaslu ou le Dhaulagiri…

VOIR CE TREK
trek népal héritage tamang cabane isolée

LE TREK DE L’HÉRITAGE TAMANG

 • 8 jours • CHF 899.-

Le trek de l’héritage tamang mêle découverte de la culture himalayenne et aventure dépaysante. Le Langtang est une région du Népal situé au nord de Katmandou et en bordure du Tibet. Cette région comprend un certain nombre de hauts sommets, dont le Langtang Lirung à 7’246m. La région de Langtang est un havre de contemplations avec ses paysages ruraux rustiques et le riche patrimoine culturel des Tamangs…

VOIR CE TREK
trek népal camp base Everest

LE TREK DU CAMP DE BASE DE L’EVEREST

 • 13 jours • CHF 1’799.-

Remontez les vallées himalayennes et rendez-vous au camp de base de L’Everest pour découvrir un panorama exceptionnel. Ce trek  fait partie des grands classiques du trek au Népal. Il vous emmènera au pied des plus hautes montagnes du monde jusqu’au point de départ des ascensions vers l’Everest…

VOIR CE TREK
trek mustang lo manthang trek nepal

LE TREK DU MUSTANG

 • 14 jours • CHF 2’299.-

Lors de ce trek du Mustang, vous serez immergés dans l’une des régions les plus reculées et les plus préservées du Népal, le haut Mustang. Vous y découvrirez une région désertique influencée par l‘héritage tibétain où les centaines d’années d’isolement ont maintenues intacte la culture et les modes de vies traditionnels des habitants. Ouvert aux étrangers depuis 1990…

VOIR CE TREK
trek tour du Manaslu, trek au nepal

LE TOUR DU MANASLU

 • 15 jours • CHF 1’899.-

Ouvert seulement depuis peu aux voyageurs en raison de sa proximité avec le Tibet, le tour du Manaslu commence à se faire connaître des amoureux et amoureuses de trekking. Cette région ne voit défiler encore relativement peu de trekkers comparativement à d’autres régions du Népal…

VOIR CE TREK

BRÈVE HISTOIRE DU NÉPAL

Depuis son ouverture au monde extérieur dans les années 1950, le Népal a su envoûter les générations de voyageurs qui s’y sont succédés: Des hippies en quête de sens et de spiritualité des années 1960-70 aux alpinistes aguerris en quête de sommets vertigineux, en passant par les randonneurs venus admirer des panoramas époustouflants lors d’un trek. La possibilité de découvrir une culture riche et ancienne combinée à des paysages mythiques y sont certainement pour quelque chose. En 2008, la République népalaise a succédé à plus de deux siècles ans de monarchie. La période d’instabilité politique qui a suivi semble passée depuis l’adoption d’une nouvelle Constitution.

L’histoire récente du Népal est forcément liée au tragique tremblement de terre survenu en avril 2015. Villages détruits, routes coupées et milliers de sans-abris ont laissés des régions exsangues. Aujourd’hui, la reconstruction continue et la plupart des chemins de trek ont ré ouverts. Comme nous l’avons constaté lors de nos visites en 2016, les habitants des lieux touchés attendent maintenant le retour des trekkeurs, qui participent à leur assurer un revenu. Sur fond de tensions au sujet de l’adoption de la nouvelle Constitution népalaise, la frontière avec l’Inde a été bloquée entre l’automne 2015 et février 2016, créant d’importantes pénuries notamment au niveau des carburants. Un terrain d’entente fut trouvé et la situation est depuis revenue à la normale.


LANGUES ET DIALECTES

La langue officielle est le nepali, parlée comme langue maternelle par près de la moitié de la population népalaise. Elle a des racines communes avec l’hindi et elle est d’ailleurs parlée dans l’Etat voisin du Sikim, en Inde. Vous vous ferez vite aux “Namaste” échangés sur les chemins et aux “dal bhat” dans l’assiette. Déjà bien implanté en ville, l’anglais progresse dans les vallées et il est généralement suffisant pour communiquer. L’anglais est aussi la langue des guides et des porteurs durant votre trek au Népal.


RELIGIONS

Le Népal représente de la rencontre entre deux grandes cultures: celle de l’Inde hindouiste et celle du Tibet bouddhiste. L’hindouisme y est majoritaire mais le bouddhisme y est malgré tout encore bien enraciné, principalement au nord près du Tibet. On retrouve ce mélange dans de nombreux aspects de la vie au Népal tant le religieux et le culturel sont liés. Il n’est d’ailleurs pas rare que des lieux saints soient partagés et que les fidèles intègrent les rîtes des deux religions dans leurs traditions. Seul le système des castes, encore largement pratiqué par la majorité hindouiste, marque une distinction claire entre ces deux mondes. 


LES RÉGIONS DU NÉPAL

Du fait des importantes différences d’altitude et de climat, le Népal possède une variété infinie de paysages. On distingue 3 grandes zones géographiques:

Au sud, le long de la frontière indienne se trouvent les plaines humides du Teraï dont les rivières se jettent dans le Gange. Jungle tropicale et culture de riz se partagent cette région avec une population dense. La bande centrale est plus escarpée. Elle donne à voir des élévations jusqu’à 3’000m d’altitude, et permet de rencontrer d’autres ethnies tels que les newars ou les gurungs et à entendre d’autres dialectes, d’influence sino-tibétaine. La capitale, Katmandou, se situe en son cœur. Quant à la bande nord, le long de la frontière tibétaine, elle abonde en superlatifs: elle abrite les légendaires Mont Everest, Annapurna ou Lhotse mais aussi des vallées inaccessibles et des régions enclavées. L’influence bouddhiste y est plus forte et les racines tibétaines de la population saute aux yeux. Les déplacements y sont rendu difficiles par manque d’oxygène, le climat si bien que l’état des routes et des chemins est fortement tributaire des précipitations et des glissements des terrains qui peuvent en découler. Lorsque l’on se rend dans cette région, il faut être prêt à s’adapter aux rigueurs et aux caprices de la montagne et de l’altitude. Un trek au Népal a généralement lieu dans la bande nord, au plus près des montagnes.


PAYSAGES, HABITATS ET URBANISME

Enclavé dans au milieu de la chaîne himalayenne par la Chine et le Tibet au nord et l’Inde à sud, le Népal abrite sur son territoire huit des quatorze sommets de plus de 8’000m d’altitude. Comptant 30 millions d’habitants, le pays est faiblement urbanisé, hors de la capitale. La vallée de Katmandou et la plaine du Teraï comptent bien quelques villes constituant des pôles économiques régionaux. Toutefois, la majorité de la population du Népal vit dans de petits villages disséminés dans les collines, perchés sur un flanc des montagnes ou nichés au fond des profondes vallées himalayennes. Plus on s’élève en altitude en rejoignant le nord, plus l’habitat devient austère, les maisons rustiques et les conditions de vie difficiles. Au-delà de la limite des arbres, seuls quelques maigres pâturages et des cabanes pour bergers rappellent la présence humaine. Encore plus haut, on débouche dans un monde essentiellement minéral dominé par la roche, les glaciers et les neiges éternelles.



FESTIVITÉS AU NÉPAL

Holi

Pour l’équinoxe de printemps, au début du mois de mars se tient Holi, la fête des couleurs. Une des fêtes les plus anciennes de la culture hindoue, elle célèbre Krishna et la fertilité. Les gens, habillés de blanc, se jettent des pigments de couleurs verte, bleue, orange et rouge au visage. 

Kumari

La mi-septembre marque la fin de la mousson et le début des célébrations d’Indra le dieu de la pluie. Danses masquées et représentations théâtrales dans les rues, notamment à Durbar Square. En point d’orgue, l’apparition le 3 jours de la déesse Kumari, incarnation vivante de la déesse Taleju.

Dashain

L’une des fêtes les plus importante du calendrier népalais. Début octobre, on sort les cerf-volants sur les terrasses pour entamer de véritables combats dont le but est de couper la ligne de l’adversaire. Tous les coups sont permis et l’ambiance est garantie. Au bout de 9 jours, des sacrifices d’animaux sont pratiqués pour apaiser la soif de sang des dieux.

Tihar festival (Divali)

Peu de temps après Dashain, la fête des lumières est une fête extrêmement populaire dans le monde indien, au delà des différences religieuses. C’est la fête des feux d’artifices et des pétards que jeunes et vieux font exploser dans les rues. Une grande puja (cérémonie religieuse) à lieu le troisième jour. Le quatrième jour est considéré comme le premier jour du calendrier Vikram.

INFOS SANTE

Paludisme

Le risque de paludisme (malaria) est présent durant toute l’année dans les régions du sud du Népal (région du Teraï). Il est donc recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques au moyen de spray efficaces contre les espèces exotiques. Un produit absolument indispensable à emporter et à garder avec soi pour un trek au Népal. Dans les régions de Katmandou et de Pokhara ainsi que durant les treks en moyenne montagne, il n’y a pas de risque de paludisme.

Eau

L’eau du robinet et des rivières n’est jamais potable en raisons des amibes, des bactéries et de la pollution. Pour consommer de l’eau, hormis en bouteille plastique, elle doit être bouillie ou traitée par des agents purifiants (MICROPUR® par exemple). Nous vous invitons à privilégier les systèmes de purification aux bouteilles plastiques en raison de la pollution que ces dernières engendrent. Des points de ravitaillements en eau potable existent dans la plupart des villages jalonnant les treks. Nous vous encourageons donc à emmener dans vos affaires une gourdes de 1 litre que vous remplirez au fur et à mesure de votre progression, cela dans le but d’améliorer la pratique du trek au Népal.

Nous vous rappelons également qu’en altitude il est impératif de boire davantage. Sur certains treks, vous traverserez régulièrement des villages et pourrez vous ravitailler en eau ou boire un thé chaud. Sur d’autres parcours, vous ne rencontrerez que peu ou pas de villages. Dans ce cas, prévoyez 2 à 3 litres en gourde par personne et par jour. Enfin, soyez vigilants lorsque vous consommez des légumes ou des fruits qui ne s’épluchent pas. Vérifiez qu’ils soient cuits ou lavés abondamment avec de l’eau propre ou bouillie, surtout au début de votre voyage.

Tourista

Les troubles gastriques du voyageur communément appelée tourista sont une infection de type gastro-entérite qui se manifeste par une diarrhée associée à des symptômes tels que des douleurs abdominales, nausées, vomissements ou malaises, survenant chez le voyageur à destination d’un pays où les conditions d’hygiène ne sont pas optimales. Les mains sont bien souvent les vecteurs de transmission des germes et donc responsables de la tourista. Compte tenu de l’hygiène parfois relative, il est grandement conseillé de se laver régulièrement les mains surtout avant les repas. Bien souvent sans gravité et passagère, la tourista n’en reste pas moins très désagréable lors d’un trek au Népal. Emporter avec soi une solution anti-bactérienne sans rinçage reste la meilleure alternative pour y échapper. Si toutefois la maladie vous gagne, veillez alors à vous hydrater abondamment, manger du riz et des bananes. Des solutions de réhydratation riches en sels minéraux peuvent être utiles en cas de diarrhées. Elles existent sous formes de sachet de poudre à mélanger avec de l’eau ou du thé.

Exposition au soleil

Une exposition au soleil en altitude renforce les risques de déshydratation, d’insolation et de coups de soleil. Il est donc impératif de s’équiper d’un couvre-chef, de lunettes de soleil adaptées à l’altitude et de crème solaire à fort indice de protection. Ne sous-estimez pas les effets du soleil même si vous ne les ressentez pas directement. Il faut également penser à s’hydrater davantage lors d’un trek au Népal que pour une randonnée classique.

Maux d’altitude

Divers maux liés à l’altitude peuvent se manifester, généralement dès 3’000m d’altitude. Le plus souvent, il ne s’agit que de l’expression de mécanismes que le corps met en place pour s’adapter au manque d’oxygène. Ils peuvent toucher n’importe qui, quelle que soit la condition physique ou l’entraînement préalable. Il existe heureusement des moyens de prévenir et limiter les effets de ce “mal des montagnes”. Un premier lieu, il est impératif de bien s’acclimater. Monter progressivement et au delà de 3’500m, ne pas dépasser des paliers de 500m par jour et passer la nuit à une altitude inférieure que celle atteinte durant la journée. En cas de symptômes, redescendre rapidement offre souvent le meilleur traitement. Il est également nécessaire de s’hydrater abondamment. En effet, en montagne l’air sec, le vent, le soleil et l’effort sont réunis pour faire de la déshydratation un problème. Il faut donc boire avant d’avoir soif et manière régulière, au total 2 à 3 litre par personne chaque jour. La consommation d’alcool est déconseillée car elle augmente la déshydratation.

L’ensemble des itinéraires de trek au Népal que nous proposons sont encadrés par des guides formés à la sécurité en altitude et respectent au mieux les paliers d’acclimatation.

La pratique du trek

Le trek, comme toute activité physique pratiquée en extérieur peut exposer à des risques. Il faut en être conscient avant de se lancer pour une marche de plusieurs jours, surtout dans des régions reculées. Il est donc important, en plus de bien se préparer, d’être prudent et d’avancer à son rythme. De même, soyez à l’écoute de votre guide, suivez ses consignes et ses recommandations, il assure la sécurité de votre trek au Népal. 

Vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire pour se rendre en trek au Népal. Cependant, nous vous recommandons vivement de vérifier que vos vaccinations soient à jour et que vous ayez procédés aux vaccinations recommandées pour vous rendre au Népal. Actuellement, les vaccins recommandés:

  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Rougeole
  • Hépatite A
  • Rage

Dans certaines conditions particulières, les vaccins suivants sont recommandés pour le Népal:

  • Hépatite B
  • Fièvre typhoïde
  • Encéphalite japonaise
  • Fièvre jaune

Bien évidemment, comme partout dans le monde, il existe un risque d’infection par le virus HIV/SIDA lors de rapports sexuels non protégés.

Pollution

Bien que cela semble surprenant, Katmandou est sans doute l’une des villes les plus polluées au monde. Pour les personnes fragiles des voies respiratoires, nous vous recommandons d’acheter des masques filtrant les particules fines. Achetez les plutôt avant de partir puisqu’ils sont bien souvent peu fiables au Népal. Dans les régions rurales, le traitement des déchets, plastiques notamment, est pour ainsi dire inexistant. Nous vous encourageons donc à ne pas laisser de traces derrière vous en emportant avec vous vos déchets lors d’un trek. 

Trousse de soin minimale recommandée

Compte tenu de la difficulté de trouver des médicaments fiables dans les pharmacies népalaises, il est préférable d’emporter avec soi une trousse de premiers secours complète et adaptée au contexte népalais. Nous vous recommandons d’emporter avec vous pour votre trek au Népal:

  • un antibiotique à spectre large
  • un antalgique (anti-douleur) au paracétamol:
  • un anti-spasmodique
  • un anti-allergique
  • un antiémétique (contre les vomissements et les nausées)
  • un collyre
  • un anti-inflammatoire oral
  • une crème anti-inflammatoire
  • Solution désinfectante locale
  • spray anti-moustiques exotiques
  • crème solaire, indice au-delà de 30
  • arnica
  • pansements et sparadraps de différentes taille
  • bandes élastiques et agrafe d’attaches.
  • sutures adhésives
  • coagulant
  • COMPEED®
  • pastilles de purification d’eau de type MICROPUR®
  • boule QUIES®
  • thermomètre
  • petits ciseaux
  • pince à épiler
  • pince à tiques
  • solution désinfectante des mains sans rinçage
  • préservatifs

Accès local aux soins

Le système sanitaire népalais, déjà limité, a fortement souffert du tremblement de terre d’avril 2015. Personnel et infrastructure manquent cruellement et on observe de grandes disparités dans l’accès aux soins de la population. Dans les régions rurales, le réseau de dispensaires doit encore être renforcé et étoffé pour réduire l’isolement de certaines zones. Nous vous rappelons de vérifier auprès de votre assurance que vous êtes bien couvert pour les soins et les frais de guérison à l’étranger. Cette couverture maladie-accident est obligatoire et vous permettra de disposer des meilleurs soins en cas de besoin.

Assurances durant le voyage

En plus de votre assurance pour les soins et les frais de guérison à l’étranger, nous vous recommandons fortement de souscrire une assurance couvrant les frais d’annulation et d’assistance. Cette assurance couvre les frais d’annulation dans le cas d’une incapacité à voyager qui survient avant le départ. Elle couvre aussi les garanties d’assistance (retour anticipé, rapatriement). Afin de pallier à toutes éventualités, nous vous recommandons vivement les prestations d’assurances voyages que proposent notre partenaire ALLIANZ. Vous pouvez retrouver leur offres et y souscrire sur www.allianz.ch.

Notez encore que tous les guides et les porteurs travaillant lors de votre trek au Népal bénéficient d’assurances selon les normes nationales en vigueur.


INFOS SÉCURITÉ

Recommandations

Il est impératif de consulter et de respecter les conseils aux voyageurs officiels, que chaque pays fournit à ces citoyens. En Suisse, ces conseils aux voyageurs correspondent à l’analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et mis à jour si nécessaire.

Suisse: www.eda.admin.ch/nepal

France: www.diplomatie.gouv.fr/conseils-aux-voyageurs/nepal/

Belgique: www.diplomatie.belgium.be/fr/voyager_a_letranger/nepal

Canada: www.voyage.gc.ca/destinations/nepal

Il existe des plateformes en ligne permettant de s’enregistrer avant de partir à l’étranger. Cela permet d’être identifié comme voyageur en cas de crise grave dans le pays de destination mais aussi de recevoir des informations voire d’être contacté directement. Nous vous recommandons vivement de vous y inscrire.

Suisse: https://www.itineris.eda.admin.ch/home

France: https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane

Belgique: https://travellersonline.diplomatie.be

Canada: https://voyage.gc.ca/voyager/inscription

Des précautions d’usage s’appliquent pour prévenir des vols: cadenasser son sac durant les transports, ne pas afficher exagérément des signes extérieurs de richesse, ne pas laisser ses valeurs sans surveillance. La sécurité des touristes ne présente pas de problème particulier en ville comme à la campagne. Enfin, le risque de vol à la tire est relativement faible par rapport à d’autres régions dans le monde et quasi inexistant lors d’un trek au Népal.

Pour ce qui touche à la sécurité, nous vous rappelons que Mundovisio peut se substituer à votre décision en cas de risques avérés. Cela peut entraîner une modification d’itinéraire voire la fermeture d’une zone ou d’un pays.

Homosexualité dans la société népalaise

Le Népal fait figure de pays progressiste en ce qui concerne la reconnaissance des droits de la communauté LGBT. L’adoption de la nouvelle Constitution n’a finalement pas débouché sur le droit au mariage mais un cadre légal fort protège dorénavant la communauté LGBT des discriminations. Toutefois, l’acceptation de cette communauté reste très disparate dans la société et selon l’environnement social et la région où l’on se trouve.

Partir seule

Une femme seule peut aisément entreprendre un voyage et un trek au Népal. Que ce soit en ville ou lors de trek, être seule ne pose pas de problème de sécurité. Il est toutefois recommandé de se vêtir de façon appropriée en évitant les tenues trop courtes ou trop décolletées, surtout dans les régions rurales.

La société népalaise est fortement patriarcale. Malgré son interdiction dès 2009, la coutume du paiement de la dote par la famille de la future mariée est encore très répandue, principalement dans les régions à majorité hindouistes. Les mariages arrangés sont souvent la norme. De manière générale, le statut de la femme au Népal est majoritairement dicté par des contraintes sociétales, culturelles et religieuses.


INFOS VISAS

Un visa est nécessaire pour entrer au Népal. Il peut être obtenu soit au préalable auprès des services consulaires népalais de votre pays de résidence, soit à l’arrivée sur place. La durée maximale de séjour avec un visa touristique est de 90 jours.

Pour l’obtenir, il faut un passeport valide 6 mois après la date de sortie du territoire népalais et comportant au moins une page vierge et une photo d’identité.

S’il est délivré sur place, le visa devra être payé en espèce et en dollars US ou en Euro. A titre indicatif, les visa coûtent:

  •  25$ pour 15 jours sur place
  •  40$ pour 30 jours sur place
  • 100$ pour 90 jours sur place

Si vous souhaitez obtenir le visa avant votre départ, veuillez contacter les représentations népalaises de votre pays de résidence:

Suisse: www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae/nepal

France: www.consulat-nepal.org/VISAS

Belgique: www.nepalembassybrussels.be

Canada: https://nepal.visacenter.ca/embassy


INFOS ECONOMIQUE

Argent, monnaie et devises

Comparé aux standards occidentaux, le Népal est un pays incroyablement bon marché. La monnaie nationale est la Roupie népalaise. En décembre 2016, le taux de change était le suivant:

1 CHF = 110 NPR

1 EUR = 115 NPR

1 USD = 105 NPR

1 CAD = 80 NPR

Sur place, certains services sont payables en Dollars américains, voire en Euros. Ces deux devises, de même que le Franc suisse et la Dollar canadien seront facilement échangées. A Katmandou et à Pokhara, il existe dans les quartiers touristiques des bureaux de changes et des banques où il vous sera possible d’échanger une partie de votre argent en devises locales. Les banques de Katmandou et sa vallée ainsi que celles de Pokhara sont généralement ouvertes de 10h à 16h. Elles possèdent des distributeurs de billets (ATM) en façade, acceptant les cartes de débit et de crédit.

Nous vous conseillons de prévoir suffisamment de roupies népalaises en prévision des treks car dans les vallées retirées et sur la route des cols, il n’y a pour ainsi dire pas de distributeur de billet ou de bureau de change. De manière générale, pour un trek au Népal avec MUNDOVISIO, vous n’aurez que vos boissons, les pourboires et vos éventuels achats personnels comme dépenses. 

Pourboire

En général, il est d’usage de laisser environ 10% de montant d’une prestation en pourboires comme au restaurant, lors d’une course en taxi ou en rickshaw. A la fin d’un trek au Népal, il est coutume de donner un pourboire collectif à l’ensemble des accompagnants népalais qui y ont participé. Un pourboire collectif correct est de l’ordre de 350 roupies (env. $3) par porteur et de 600 roupies (env. $5.50) par guide, par jour de trek. Relevez que le pourboire devrait être plus conséquent pour les treks durant lesquels les hébergement sont en tentes que pour ceux en lodge. Bien évidemment, tout pourboire est à la discrétion du client et ne relève pas de l’obligation, même s’il est de plus en plus de mise dans la société népalaise.

Durant votre trek au Népal, vous croiserez des enfants qui, habitués à accoster les marcheurs, viendront à votre rencontre à la recherche de chocolat et des friandises. Si vous désirez partager avec ces enfants sans leur porter préjudice, nous vous encourageons à emmener avec vous des articles tels que des cahiers ou des crayons. En effet, la nourriture sucré fait des ravages dans les régions où les soins dentaires ne sont pas disponibles et dans le même temps le matériel scolaire à tendance à manquer. Soyez attentifs à ce que vous amenez et offrez dans les villages: évitez le plastique et tout ce qui a besoin d’électricité ou de batteries pour fonctionner.


RISQUES NATURELS

Les risques climatiques

Durant la mousson (juin-août), routes et chemins sont régulièrement inondés et le risque de glissement de terrain est grand dans certaines régions. Nous déconseillons donc de visiter le Népal de juin à mi-août car les contraintes logistiques sont trop importantes. L’hiver, le climat peut très froid dans les régions montagneuses avec d’abondantes chutes de neige bloquant certains itinéraires de trek. En revanche, le ciel est limpide et la visibilité sur les montagnes est parfaite. 

Les risques sismiques

Les séismes de 2015 ont malheureusement confirmé la forte activité sismique de l’arc himalayen, situé sur une zone de chevauchement des plaques tectoniques. Il est important de noter que l’infrastructure hôtelière a particulièrement bien tenu le choc lors des derniers séismes et que les népalais eux-mêmes y ont trouvé refuge.


ELECTRICITÉ

Courant électrique

Le courant est en 220 volts. Un adaptateur de voyage est nécessaire pour se brancher sur le réseau.

Les coupures de courant

Les coupures de courant sont malheureusement monnaie courante au Népal. Elles peuvent durer plusieurs heures et touchent l’ensemble du pays c’est pourquoi une lampe de poche frontale est l’outil indispensable à avoir sur soi en toutes circonstances dès la nuit tombée. Nous vous conseillons également de recharger vos appareils électroniques dès que vous en avez l’occasion. Les grands hôtels de Katmandou et Pokhara disposent de générateurs pour faire face aux coupures. Nous avons toutefois noté une nette amélioration lors de notre dernière visite en août 2016.


 FUSEAU HORAIRE

Le fuseau horaire officiel du Népal est GMT +5:45. Le décalage horaire est donc de 5:45 en hiver et 4:45 en été en Suisse, en France et en Belgique. Pour le Québec, le décalage est de 11:45 en hiver et 10:45 en été.


INTERNET ET TÉLÉPHONIE

Accès internet

Dans les quartiers de Thamel à Katmandou et Lakeside à Pokhara, le Wifi est disponible presque partout. Les hôtels, bars ou restaurants en disposent et son accès est gratuit. En conséquence, les cybercafés se font de plus en plus rares. Lors des treks, certaines lodges dans les villages les plus importants commencent à proposer du Wifi à leurs clients. Cela reste plutôt une exception et il vaut mieux s’attendre à vivre sans connexion internet durant l’ensemble de votre trek au Népal.

Téléphonie

Le réseau mobile népalais est de bonne qualité et couvre largement le pays, même dans les régions de trek comme dans les Annapurnas et le Khumbu. Si vous désirez utiliser votre téléphone portable, la meilleure solution consiste à acheter une carte SIM locale sur place. Vous en trouverez dès la sortie de l’aéroport de Katmandou ou dans les boutiques du quartier de Thamel. Les opérateurs Ncell et Nepal Telecom sont ceux qui offrent la meilleure couverture réseau et proposent différents forfaits, dont certains comprennent la connexion 3G.

Trek au Népal – Quand partir?

La période idéale pour un trek au Népal s’étend de septembre à fin novembre. C’est à ce moment de l’année que le temps est généralement le plus approprié à la pratique du trek au Népal. Juste après la mousson (juin à août), la nature devient luxuriante et verdoyante et jusqu’à environ 3’000 mètres, les températures restent agréables. Au-delà, le froid peut déjà être vif mais les chemins seront encore praticables. Dès décembre, les températures s’effondrent considérablement et les chutes de neiges bloquent littéralement certains cols jusqu’au mois de mars. Dès lors, seuls les trek en moyenne montagne seront accessibles à ce moment de l’année. Les premiers mois du printemps (avril et mai) sont aussi très agréables avec en prime la floraisons des rhododendrons. De juin à septembre, la mousson s’abat sur le pays rendant ainsi certaines routes impraticables. Néanmoins, certaines vallées du nord-ouest comme le Mustang sont relativement épargnées par les intempéries.

Connaître les avantages et les inconvénients de chacune des saisons est essentiel pour bien préparer votre trek au Népal et pouvoir profiter au maximum. Spécialiste trek du Népal et disposant des partenaires locaux de qualité, MUNDOVISIO est disponible pour répondre à vos questions et vous aider à choisir la saison qui correspond la mieux à vos attentes. Contactez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous conseiller.